Andrew Bynum veut-il tout arrêter ?

Juste avant la rencontre contre les Celtics, Chris Grant a tenu une conférence de presse afin de révéler qu’il avait pris la décision de suspendre Andrew Bynum. Selon le GM des Cavs, le pivot avait adopté une attitude nuisible au groupe. Il n’a pas fait le voyage avec l’équipe et ne devrait pas jouer contre les Warriors non plus.

Il y a plusieurs semaines de cela, Bynum s’était plaint de douleurs dans les genoux et avait réitéré son envie de prendre sa retraite. Le staff des Cavaliers l’avait convaincu de continuer et cela semblait fonctionner. Aujourd’hui, le pivot de 26 ans ne semble plus motivé et révèle même ne jamais avoir aimé jouer au basketball.

Ce n’était un secret pour personne, Andrew Bynum n’est pas le plus grand passionné de basketball. Il a cependant un talent fou et sait s’exprimer des deux côtés du terrain. Lorsque les Cavs l’ont fait venir cet été, personne ne croyait à son retour. Cependant, le staff a pris soin de sa condition physique et a été patient avec le pivot. Il a joué le premier match de la saison avec les Cavaliers contre les Nets compilant 3 points, 2 rebonds et 2 contres en 8 minutes.

Depuis, Bynum suivait un programme strict afin de lui permettre de rejouer une vingtaine de minutes chaque soir. Jusqu’à aujourd’hui, tout semblait fonctionner pour le mieux physiquement. Mike Brown lui accordait sa confiance et sur le terrain, ses performances étaient correctes mais irrégulières. Il prouvait cependant à toute la ligue qu’il avait encore du basket en lui. Sur la saison, il affiche des statistiques de 8.4 points (41.9% au tir), 5.3 rebonds et 1.2 contres en 20 minutes par match.

Maintenant, ses envies de retraite resurgissent – à la suite de performances décevantes (0 sur 11 au tir contre Detroit). Les Cavs ont plusieurs options : ils peuvent essayer d’échanger Bynum avec une équipe désireuse de se libérer de l’espace dans sa masse salariale, ou ils peuvent se séparer de lui en le coupant. Cleveland avait proposé un contrat au salaire partiellement garanti à Andrew Bynum cet été. En le coupant, il ne toucherait « que » $6,5m au lieu de $12m.