David Blatt viré par les Cavaliers

Voilà une semaine bien mouvementée pour les Cavaliers. Jeudi dernier, ils perdaient à San Antonio au terme d’un match tendu, puis quelques jours après, ils se faisaient balayer chez eux par Golden State, perdant de plus de 30 points. Aujourd’hui, c’est David Blatt qui fait les frais de ces contre-performances.

Plusieurs sources se sont empressées de confirmer cette information, dont ESPN et le Plain Dealer. C’est la dure réalité de ce business, mais lorsque David Blatt perd la confiance de ses joueurs et voit ses relations avec eux se détériorer, il n’y a plus grand chose à faire.

Certes, son bilan de 83 victoires pour 40 défaites en saison régulière est flatteur. Certes son voyage en Finale NBA sans deux de ses titulaires est impressionnant. Certes, il a dû se passer de ses deux arrières titulaires lors des trois premiers mois de la saison 2015-16, mais lorsque Blatt ne peut gagner le respect du meilleur joueur de la ligue, quelque chose doit changer. C’est apparemment la logique des Cavaliers, qui divise évident les fans, ainsi que les analystes.

Voici la déclaration de David Blatt :

Je suis très reconnaissant d’avoir eu l’opportunité de coacher les Cleveland Cavaliers… J’ai travaillé avec un groupe extraordinaire et j’aimerais aussi remercier le coaching staff. Je les remercie pour leur professionnalisme, leur loyauté et leur amitié. Je suis fier de ce que j’ai accompli ici et je ne souhaite que le meilleur à l’équipe pour la suite.

Officiellement, la décision aurait été prise par le GM David Griffin, car il trouvait que l’équipe n’exploitait pas pleinement son potentiel. D’autres sources affirment que l’humiliation contre les Warriors était suffisante pour que Dan Gilbert ordonne son éviction.

Bien sûr, la version que tout le monde préfère concerne LeBron James.

James n’a jamais été fan de David Blatt. Il aurait voulu voir Tyronn Lue ou Mark Jackson aux commandes. Mais James n’est arrivé qu’en juillet 2014, un mois après l’officialisation du contrat de Blatt. Il a du ravaler sa fierté et travailler avec le coach israélien malgré lui. Cependant malgré les accomplissements lors la saison 2014-15, James ainsi que son agent Rich Paul auraient fortement recommandé Lue au front office.

La vérité se cache quelque part entre ses trois théories. Peut-être que les trois histoires sont véridiques et que David Blatt n’avait aucun soutien dans cette organisation. Peut-être qu’il n’était pas censé être là, à coacher une équipe visant le titre dès sa première saison en NBA.

En fait, c’est exactement ça. Il était censé coacher une jeune équipe menée par Kyrie Irving et Andrew Wiggins. Il était censé progressivement monter en puissance dans cette ligue, avec un effectif jeune et prometteur, en instaurant des systèmes offensifs originaux et variés. Au lieu de ça, il a été propulsé sur les devants de la scène avec un trio de stars et la personnalité la plus polarisante de la ligue. Il n’était pas à sa place depuis le début.

Malgré cela, il a fait un travail admirable à la tête des Cavaliers. Il a tant bien que mal réussi à mener l’équipe en finale NBA dès sa première saison. Il s’est adapté avec brio aux stratégies de ses adversaires à l’Est. Il a réagi aux absences d’Irving et de Kevin Love en Playoffs en construisant la meilleure défense de la ligue durant la postseason.

L’équipe qui mettra la main sur David Blatt et qui lui donnera le temps de travailler avec un groupe adhérant à ses idées aura fait le bon choix. Ce n’est simplement pas à Cleveland que ça devait se produire.

Quoiqu’il en soit, c’est une décision qui terni un peu plus la réputation des Cavaliers. Ils viennent tout simplement de virer un coach qui les faisait gagner et qui allait les mener à leur deuxième finale NBA consécutive. Problèmes internes ou non, et même si c’était destiné à se produire, les fans de la franchise et de la ligue voient l’expérience Blatt comme un échec. (fun fact pas très fun : Dan Gilbert paye encore le (second) contrat de Mike Brown)

Etant désormais rayé de l’équation, Blatt cède sa place à Tyronn Lue, jusqu’à présent assistant coach des Cavaliers. Selon Yahoo! Sports, Lue a déjà signé un contrat de trois ans et aura la lourde tâche de diriger l’équipe jusqu’aux finales NBA, et visiblement une victoire en finale vu les attentes du front office.

La relation entre LeBron James et Tyronn Lue se trouve évidemment au centre de cette histoire. Ils s’entendent bien et Lue semble avoir le respect de James. Il ne reste plus qu’à voir comment le reste du groupe réagira. Selon plusieurs sources, la transition devrait se faire naturellement puisque les joueurs semblaient plus à l’aise avec Lue qu’avec Blatt.

Selon plusieurs journalistes suivant LeBron James, et non la franchise des Cavaliers elle-même, les joueurs avaient du mal à entrer en contact avec Blatt. Les relations n’étaient pas naturelles et quelque chose bloquait avec sa façon de communiquer. On pourrait remettre en cause la bonne volonté des joueurs, mais qui sommes-nous pour prendre une telle position dans ce genre de situation.

Cette décision a peut-être été prise pour apaiser les relations au sein du vestiaire. Mais il ne fait aucun doute qu’une pression supplémentaire se trouve maintenant sur les épaules des joueurs. A quelques mois du début des Playoffs, n’ayant joué que trois semaines avec un effectif complet cette saison, eux qui étaient déjà au centre de toutes les attentes du côté de la conférence Est… Ils vont devoir se surpasser.