J.R. Smith discutera avec les Cavaliers cette semaine

J.R. Smith devrait rencontrer les Cavaliers dans la semaine afin de discuter d’un nouveau contrat, selon cleveland.com

En ayant décliné son option de joueur d’une valeur de $6,4 millions pour devenir agent libre dès cet été, Smith pensait sûrement s’assurer un contrat lucratif sur plusieurs saisons. Sa réputation dans la ligue en a décidé autrement et le place désormais dans une situation délicate.

« C’était un risque à courir, » déclare Earl, présent à Las Vegas à l’occasion de la réunion annuelle entre joueurs organisée là-bas.

Smith a passé la deuxième partie de sa saison 2014-15 dans le rôle de titulaire aux côtés de LeBron James, inscrivant 12.7 points de moyenne avec une réussite de 39.0% à trois points. Si ses performances en saison régulière ont convaincu, c’est lors des Playoffs que sa côte a baissé.

En effet, sans Kevin Love blessé à l’épaule, et un Kyrie Irving nettement diminué, J.R. Smith a dû assumer des responsabilités bien plus lourdes qu’auparavant dans le système des Cavaliers. Lors des finales NBA, avec toute l’attention portée sur lui et ses coéquipiers, l’arrière a complètement disparu, ne réussissant que 31.2% de ses tirs tentés, dont 29.4% à trois points, pour 11 petits points de moyenne.

Aujourd’hui, Smith peut regretter sa décision d’avoir fait l’impasse sur plus de six millions garantis après de telles performances. Ou pas ?

« Euh… Oui et non, » débute Smith.

« Non parce que j’ai reçu  les offres que je voulais. Les chiffres étaient là, mais les situations étaient bien différentes. Maintenant, il faut voir ce que me proposent les Cavs. Ils m’offrent la meilleure possibilité de gagner. »

L’agent de Smith, Leon Rose, aurait refusé de dévoiler plus d’informations sur la provenance des offres. Si son client souhaitait réellement un contrat au montant annuel supérieur à son option de joueur ($6,4 millions), on peut supposer que les équipes intéressées se nomment Portland et Indiana.

La raison pour cela est simple : ces deux équipes possèdent le cap space suffisant pour formuler une offre de plus de sept millions annuels à un agent libre. De plus, elles se trouvent actuellement dans des situations particulières de (re)construction.

Indiana, disposant de plus de $11 millions pour recruter, souhaite s’orienter vers un jeu plus « moderne », avec plus d’armes extérieures. Smith serait une recrue de choix, dans un encadrement strict. Le départ de Roy Hibbert, ainsi que les arrivées de Myles Turner et Monta Ellis témoignent de cette nouvelle mentalité.

Portland, quant à eux, ont perdu 80% de leur cinq titulaire en un été. Ils ont déjà débuté à accumuler des pièces pour reconstruire autour de Damian Lillard mais il faut dire que faire venir J.R. Smith serait plutôt dérangeant. Ils ne possèdent pas la présence de vétérans qui permettrait à Smith de rester concentré sur une saison entière. En plus de cela, leur objectif sportif devrait plus se tourner vers la loterie que les Playoffs.

Philadelphia possède également la place d’accueillir Smith, mais l’intérêt pour eux est inexistant.

Smith affirme avoir eu des discussions avec les Blazers, mais qui n’auraient pas abouties. Il veut revenir à Cleveland et l’a répété hier.

« Bien sûr, je souhaite revenir à Cleveland. Les coaches, l’équipe, tout cet environnement est parfait pour moi, » affirme Smith.

Pour Smith, l’idée était claire lorsqu’il a décliné son option. Il voulait assurer son futur avec des négociations rapides dès cet été. Selon ses propres mots, il ne souhaitait pas « revivre cette procédure » à l’avenir. Pour les Cavaliers, cela signifiait qu’il fallait débuter les recherches pour un remplaçant au poste d’arrière.

Le problème que représente la taxe pour Cleveland a grandement influencé leur comportement. Il fallait définir des priorités. Avec un contrat inférieur à celui de sa player option pour Smith, disons de six millions annuels, la franchise se retrouverait tout de même à payer un montant supplémentaire de $16.5 millions en taxes.

En plus de cela, ils doivent encore prolonger Tristan Thompson et Matthew Dellavedova, qui pourraient s’avérer coûter plus cher que prévu. Thompson aurait refusé un contrat de 80 millions de dollars sur cinq ans, tandis que Dellavedova souhaiterait, selon plusieurs sources, une assurance d’environ quatre millions par saison.

Pour en revenir à Smith, la situation d’aujourd’hui est différente. LeBron James a publiquement déclaré qu’il souhaitait le retrouver à ses côtés l’année prochaine. De plus, les agents libres disponibles 21 jours après l’ouverture du marché ne font pas rêver. Du moins, les joueurs encore libres sont loin de pouvoir produire au niveau de Smith.

Les Cavaliers doivent se demander à partir de quel prix est-ce que J.R. Smith est dispensable et remplaçable. Le contrat de Brendan Haywood ($10,5 millions) pourrait les aider à résoudre se problème si un bon partenaire d’échange se manifeste. Du côté de Los Angeles, Jamal Crawford ne semble plus être une pièce nécessaire à l’effectif des Clippers.

Cependant, rien ne dit que les Cavaliers sont intéressés par Crawford. David Griffin cherche encore une doublure au poste d’ailier pour LeBron James. La clé dans cette situation concerne le contrat de Haywood, puisqu’il devient entièrement garanti le premier août. On devrait donc voir du mouvement dans les jours à venir.

Du point de vue de Smith, peu de situation (aucune) ne peuvent offrir les mêmes garanties que celles offertes par les Cavaliers. Il jouera le titre, avec un temps de jeu conséquent, aux côtés de coéquipiers qu’il connait déjà mais surtout, dans un encadrement propice à son bien être. Acceptera-t-il de laisser derrières quelques millions de dollars pour ces garanties ?

Beaucoup de questions se posent encore sur l’effectif qui débutera la saison à Cleveland. Mais ce n’est qu’une question de temps avant que l’on obtienne des réponses. Patience.