Mike Brown dévoile ses plans

Les Cavaliers ont été actifs dès l’ouverture de la free agency et n’ont pas tardé à réaliser leurs premières signatures dès la première semaine de juillet. Le recrutement effectué apporte une profondeur de banc à l’équipe et offre de nombreuses combinaisons possibles au coaching staff. Mike Brown s’est exprimé sur le rôle des différents arrivants mais aussi sur la philosophie de jeu qu’il comptait appliquer.

Quel rôle pour les nouvelles recrues ?

Tout d’abord, le head coach des Cavaliers a tenu à clarifier le futur rôle de Anthony Bennett (2m03, 110 kg) au sein de l’effectif et a indiqué la position à laquelle le rookie de 19 ans jouerait :

C’est un ailier fort. C’est à cette position qu’il jouera avec nous. Nous verrons par la suite s’il peut s’adapter au jeu du poste 3.

Alors que Bennett continue sa rééducation suite à sa blessure à l’épaule, Mike Brown affirme que son joueur sera prêt pour le camp d’entraînement, en fin d’été. L’ancien coach des Lakers a profité de l’occasion pour louer les qualités du jeune canadien :

Sa capacité à marquer de différente manière est très intéressante. Son côté explosif aussi est intéressant. Son envergure est plus imposante que beaucoup d’autres ailiers fort de la ligue, celle de Kevin Love par exemple. Il veut progresser, il veut être meilleur. Il a beaucoup de potentiel.

Questionné lors du premier match de Summer League de sa nouvelle équipe par Reggie Miller et Steve Kerr, Mike Brown a affirmé vouloir tenter l’expérience au poste 3 avec Earl Clark (2m08, 102 kg) :

Nous allons faire jouer Clark en tant que 3. Je l’ai vu défendre sur des postes 2 ainsi que des postes 5 et cela m’a convaincu à tenter l’expérience en tant que petit ailier avec lui. Son rôle sera majoritairement défensif, il peut apporter énormément de ce côté du terrain.

Mike Brown entend faire jouer le premier choix de la draft une vingtaine de minutes, en sortie de banc, derrière Tristan Thompson afin d’avoir un joueur d’impact aux côtés de Jarrett Jack. Son apport offensif devrait faire beaucoup de bien à Kyrie Irving et Dion Waiters. Son association avec les différents pivots de l’équipe (Andrew Bynum, Anderson VarejaoTyler Zeller) devrait dissimuler certaines de ses lacunes défensives.

Si Clark devra se battre pour avoir sa place dans le cinq majeur, il ne fait aucun doute que ses qualités défensives lui procureront un rôle majeur dans la rotation des Cavaliers. Sa taille ainsi que son profil athlétique lui permettront de défendre à la fois sur les ailiers et sur les intérieurs. Il pourrait être associé à Anthony Bennett sur certaines séquences, en tant que 3 défensivement, et 4 offensivement.

Sur ce schéma de jeu, Clark se chargerait de limiter le meilleur attaquant adversaire en défense. En attaque, son rôle serait d’espacer le terrain grâce à ses progrès au tir à trois points. Bennett de son côté, profiterait de l’avantage de poids et de force face aux différents postes 3 et ne serait pas en grande difficulté en défense, soulagé du meilleur attaquant adverse. Il ne s’agit qu’une séquence de jeu mais cela pourrait être une solution afin de permettre aux Cavs de tirer avantage des multiples qualités de leurs joueurs.

Mike Brown a également eu l’occasion de s’exprimer sur l’arrivée de Jarrett Jack, le joueur qu’il souhaitait tant coacher :

Il apporte un côté professionnel à l’équipe. Il répond présent à chaque occasion, il peut se créer son tir, il peut créer pour les autres. Il joue dur et c’est ce dont l’équipe avait besoin. Je suis très excité de l’avoir parmi nous.

Jarrett Jack (1m91, 89 kg) aura un rôle similaire à celui dont il disposait à Golden State, c’est à dire sixième homme assurant le relais aux postes 1 et 2. Il pourra répéter certaines combinaisons utilisées avec Stephen Curry en s’associant avec Kyrie Irving à l’arrière. Le jeu off ball du Rookie Of the Year 2012 devra s’améliorer afin de profiter de nombreux tirs à trois points ouverts et ainsi diversifier son jeu offensif. Cela dit, Jack est aussi une menace pour les défenses, notamment grâce à son jeu extérieur. Il est capable de marquer des points, et il le faisait avec beaucoup d’efficacité l’an dernier avec les Warriors.

Le nouveau sixième homme des Cavaliers peut aussi jouer avec les intérieurs et servait parfaitement David Lee ainsi que Carl Landry aux Warriors en sortie de pick and pop (0.88 points par possession dans cette situation, 27e meilleure moyenne NBA). Avec Anthony Bennett, Tristan Thompson et Anderson Varejao à ses côtés, Jarrett Jack disposera de nombreuses options en attaque et ne rendra l’attaque des Cavaliers que plus dangereuse. En signant Jack, Chris Grant a fait apporté à Cleveland un créateur de plus visant à soulager Kyrie Irving offensivement et permettant une meilleure organisation en attaque.

Quelle philosophie de jeu ?

Disposant d’un groupe de jeunes joueurs au grand potentiel offensif, l’approche du jeu de Mike Brown changera-t-elle ?

Ma philosophie reste la même. Mes systèmes défensifs ne changeront pas. Ils s’appliquent à chaque équipe, ce n’est qu’une question d’effort, de confiance et de communication. Nous construirons un style offensif qui correspondra aux qualités de l’équipe.

Le Coach of the Year 2009 disposera la saison prochaine d’un staff très fourni, composé notamment de Igor Kokoskov, Jim Boylan ou encore Bernie Bickerstaff. Cependant pour Brown, chacun pourra coacher et il n’y aura pas de tâches prédéfinies.

La priorité sera donc à la défense tandis que le jeu offensif devrait prendre forme naturellement. Encadrés par autant de coachs expérimentés, le développement du groupe ne devrait pas poser problème. Cependant, avec autant de nouvelles additions, le jeu offensif  des Cavaliers devrait être « brouillon » lors des premières rencontres. L’équipe dispose de multiples options en attaque et n’aura plus besoin de se reposer sur Kyrie Irving pour initier l’attaque. Les automatismes entre les joueurs devraient se créer au fil des matchs, du moins c’est ce que Mike Brown espère.

Le recrutement parfait ?

En enregistrant les arrivées de Anthony Bennett, Jarret Jack et Earl Clark, le front office a donné aux Cavaliers une toute autre allure. L’équipe a désormais des ressources, des options offensives et défensives ainsi qu’un noyau solide sur lequel s’appuyer. La franchise dirigée par Chris Grant peut légitimement prétendre aux Playoffs et pourrait viser encore plus haut avec l’arrivée d’un certain Andrew Bynum

Par Amir Mohammad