Un dernier tour pour Shawn Marion

Actuellement, au sein de l’effectif des Cavaliers, six joueurs différents ont atteint l’objectif ultime : Kendrick Perkins, Mike Miller, Brendan Haywood et Shawn Marion ont soulevé le Larry O’Brien Trophy une fois, James Jones et LeBron James l’ont fait deux fois.

Les Cavaliers sont actuellement en pleins Playoffs et ils disposent d’une demi-douzaine de vétérans qui savent comment le reste de la saison se déroulera. Parmi eux se trouve Shawn Marion, qui prendra sa retraite après 15 longues saisons passées dans la Grande Ligue. Ce sera sa dernière opportunité de remporter le titre et il ne compte pas la laisser s’échapper.

Marion, sûrement l’un des vétérans les plus appréciés de l’effectif, a pris le temps de contempler le chemin parcouru par l’équipe avant le début du Game 3 à Boston.

C’était plaisant, mais c’est loin d’être fini.

Au cours de sa quinzaine de saisons dans la ligue, Marion a certainement marqué l’histoire grâce à ses statistiques et son éthique de travail. En effet, l’ailier de 36 ans ne représente pas moins de 15.3 points, 8.7 rebonds, 1.5 interceptions et 1.1 contres en moyenne en 1 163 matchs joués avec Phoenix, Miami, Toronto, Dallas et Cleveland.

Pour faire honneur à ses statistiques, « Matrix » fait tout simplement parti des quatre joueurs de l’histoire compilant au moins 17,000 points, 9,000 rebonds, 1,500 interceptions et 1,000 contres en carrière. Les trois autres membres de ce club se nomment Hakeem Olajuwon, Karl Malone et Kevin Garnett.

Malgré ces accomplissements, Marion a connu une saison compliquée avec les Cavaliers. A cause de son rôle réduit et de ses pépins physiques, il n’a jamais vraiment trouvé son rythme.

Il a fallu que je m’ajuste cette année. Je ne me suis jamais retrouvé dans cette position par le passé, mais je le fais pour une bonne cause. Il faut garder une attitude positive, se concentrer sur l’objectif final et tout ira bien.

Marion n’a joué qu’un seul match en Playoffs avec Cleveland, mais comme il le fait si bien, Matrix a trouvé le moyen de contribuer en seulement 52 secondes passées sur le parquet. Sur une séquence aussi courte, Marion est parvenu à intercepter deux ballons, provoquant ainsi des réactions positives de ses coéquipiers, notamment du quadruple MVP de l’équipe.

Je pense que le joueur le plus important en sortie de banc cette nuit (Game 1) était ‘Trix. En seulement quelques secondes à la fin du troisième quart temps, il a intercepté deux passes à la suite. Ces possessions sont cruciales, surtout en postseason. Il rentre en fin de période, fait son job, et retourne s’asseoir en début de quatrième quart temps. C’est un vrai professionnel.

Shawn sait qu’il n’aura pas toujours du temps de jeu en Playoffs, mais il sait aussi que d’étranges oppositions peuvent se présenter.

On ne sait jamais… Les Playoffs reposent sur les différentes oppositions et les divers duels possibles. Donc on ne sait jamais comment ça va se passer, il faut juste rester préparé.

Son voyage en NBA a débuté à Phoenix, lorsqu’il a été choisi en neuvième position de la draft 1999. Au milieu de sa 15e saison dans la ligue, il a décidé que Cleveland serait son dernier arrêt. Se séparer du quotidien de la NBA peut être compliqué, mais Marion est prêt à tourner la page.

D’abord, je vais me reposer. Mon fils vient d’avoir un an, c’est énorme. Il est à Chicago et il me manque, je n’ai pas la possibilité de le voir aussi souvent que je le souhaiterais. Il sera donc ma priorité.

En tant que Cavalier, Marion poste des moyennes passables, apportant 4.8 points et 3.5 rebonds en 57 matchs joués. Sa saison a été frustrante, mais il y a mis fin avec la manière, en vivant l’un des meilleurs moments de son année.

Avec les titulaires sur le banc pour le dernier match de la saison régulière face à Washington, les deux équipes sont parties en prolongation au cours de 48 minutes tendues. Brendan Haywood, qui a également joué le titre à Dallas avec Marion, profite de l’occasion pour faire passer son équipe devant au score grâce à un tir mi-distance.

Sur la possession suivante, Marion intercepte le ballon et se précipite de l’autre côté du terrain pour sceller la victoire avec un dunk. En revenant de vers son banc, il affichait un grand sourire, fier de son action. Ses coéquipiers se sont précipités d’aller le féliciter, ne manquant pas de le tacler au passage. (video)

Après le match, David Blatt a profité de l’occasion pour faire l’éloge de son joueur.

Je ne fais pas partie du commité et je n’ai pas le droit de voter, mais je pense que Shawn Marion intégrera le Hall Of Fame un jour. Ce n’est même pas une vaine tentative pour booster ses chances, je le pense vraiment. On parle d’un joueur compétitif, à la longue longévité et surtout un champion en NBA.

L’action qu’il a réalisé en fin de match, peu importe si la victoire importait ou non, ça vous montre les qualités spéciales que ce joueur possède.

En parlant de titre de champion, Marion s’y connait dans ce domaine. Selon lui, les Cavaliers ont tout pour aller au bout.

Je pense qu’on a une très bonne équipe, une équipe dynamique. Sommes-nous similaires à l’équipe de Dallas en 2011 ? Non. Nous sommes différents, avec des circonstances différentes.

Matrix se souvient d’ailleurs du moment où ses Mavericks ont remporté le titre suprême, renversant au passage les favoris étant menés dans la série 2-1 par le Miami Heat. Il veut ressentir cette sensation une fois de plus avant de dire adieu aux parquets.

Nous avions célébré cette victoire à Miami avec l’équipe. Tout le monde est venu, j’ai même invité ma maman. Le sentiment n’avait toujours pas disparu un an après. On célèbre, mais le sentiment ne part pas vraiment.

C’est un sacré accomplissement et c’est une partie de l’histoire dont on fait partie. On peut toujours dire qu’on est un champion, et personne ne peut vous le retirer. Mais le fait que l’on soit un champion du monde, les meilleurs des meilleurs, au-dessus de tout, personne ne peut nous contredire.

Cette année, on veut vraiment escalader cette montagne à nouveau et je compte bien planter mon drapeau au sommet.

  • BaptmanXIV

    Il est toujours important d’avoir un tel groupe de vétérans dans un groupe qui va chercher le titre, qui plus est quelqu’un comme Shawn Marion qui a l’air humainement un type très bien. Espérons que vous alliez au bout, si c’est le cas, il n’y sera clairement pas pour rien.